Je viens de dévorer L'Embellie de Audur Ava Olafsdottir.
J'avais adoré Rosa Candida, que ma tante m'avait offert pour Noël, juste après la naissance de Mle E.
"En route pour une ancienne roseraie du continent, avec dans ses bagages deux ou trois boutures de Rosa candida, Arnljótur part sans le savoir à la rencontre d’Anna et de sa petite fille, là-bas, dans un autre éden, oublié du monde et gardé par un moine cinéphile."
Le héros, islandais, part à la rencontre d'une roseraie merveilleuse, en Italie. Ce voyage initiatique est doux et sincère à la fois, poétique et charmant.
Si vous n'avez pas lu cette merveille, foncez! 
Les critiques de L'Embellie étaient assez dures et j'ai longtemps hésité avant de me lancer. Finalement, c'était un vrai régal.
"En ce ténébreux mois de novembre, la narratrice voit son mari la quitter sans préavis et sa meilleure amie lui confier son fils de quatre ans. Qu'à cela ne tienne, elle partira pour un tour de son île noire, seule avec Tumi, étrange petit bonhomme, presque sourd, avec de grosses loupes en guise de lunettes."
Il s'agit donc ici d'un périple en Islande, terre de contraste que je rêve de découvrir.
L'écriture reste spontanée mais empreinte d'une poésie et d'une délicatesse touchantes.
J'ai passé un excellent moment.
Ces livres me confirment que je suis une inconditionnelle de la littérature scandinave. Connaissez-vous, et aimez-vous Arto Paasilina? Je crois qu'il s'agit d'un de mes auteurs préférés, mais nous en reparlerons!